Pérou : notre circuit en 42 jours

Novembre – Décembre 2019

Sous chaque titre, vous trouverez le lien vers l’article correspondant (couleur bordeaux)

Llachon et le lac Titicaca

5 jours
A peine arrivés au Pérou, depuis la Bolivie (Copacabana – lac Titicaca), nous arrivons à Puno, mais la ville ne nous enchante pas (très polluée) donc nous partons directement à Llachon, un petit village en bord de lac. C’est un petit village en bord du lac où nous vivrons 4 jours au rythme d’une famille Quechua. Une expérience incroyable et de TRES belles rencontres.

Transports : venant depuis Copacabana en Bolivie, nous avons pris un bus direct. Il s’arrête à la frontière bolivienne pour le tampon de sortie, on passe la frontière pour se faire tamponner pour l’entrée au Pérou.
De Puno à Llachon, on a pris un tuktuk du terminal de bus à la rue Jiron Lampa pour prendre le colectivo pour Capachica. De là, il faut prendre un autre colectivo jusqu’à Llachon. Pour aller chez Juana, nous nous sommes arrêtés au niveau d’une petite église sur la route.

Cusco et la vallée sacrée

La ville est riche d’activité et ses alentours aussi. Grâce au  »boleto turistico », un billet qui permet de faire 16 sites archéologiques ou musées. Autant dire qu’on l’a bien rentabilisé avec 4 musées, 8 sites incas, une soirée de danses locales.

On a aimé l’ambiance tranquille de cette ville et surtout la vue qu’on avait depuis notre hôtel, la nuit on pouvait voir la ville éclairée tout autour de nous.

Transports : depuis Puno, nous avons pris un bus de nuit direct. Plusieurs compagnies proposent le trajet, nous nous rendons à chaque fois directement dans les terminaux pour demander les prix voire négocier en faisant jouer la concurrence.
Le terminal de bus étant éloigné du centre, il est recommandé de prendre un taxi, mais il faut tout de même négocier. A l’intérieur du terminal, les taxis coûtent 8 soles alors que si l’on sort dans la rue, ce n’est plus qu’à 5 soles. Pareil dans la rue, toujours demander le prix avant de monter dans la voiture et négocier car certains n’hésitent pas à augmenter les prix quand ils voient que nous sommes étrangers.

Le Machupicchu

3 jours : 1j pour arriver à Aguas Calientes depuis Cusco, 1j de visite, 1j pour revenir à Cusco.

On a commencé à visiter la vallée sacrée par le Machupicchu , tant attendu par nous deux. On a choisi de faire le chemin à pieds et on l’a pas regretté, on se l’est vraiment gagné cette merveille.

Transports : il existe beaucoup d’options pour aller au Machupicchu.
Cusco – Hidroelectrica en bus ou train + marche ou train jusqu’à Aguas Calientes + marche ou bus jusqu’au site archéologique.
On peut donc faire des combos au choix en fonction de notre envie de randonner ou de notre budget. Faire toute la route train+bus revient plus cher que de faire bus + marche par exemple (nous avions choisi cette option : transports + site + hôtel nous est revenu à 200€ à deux, le plus économique).

La vallée sacrée

10 jours
Véritable berceau de la culture Inca, la vallée sacrée se trouve tout autour de Cusco. On le note avec tous les sites archéologiques que l’on peut trouver dans la région.

Transports : Il est très facile de se déplacer dans la région grâce aux nombreux colectivos qui vont dans les villes alentours et aussi quelques taxis ou tuktuk.
Nous avons seulement fait la Rainbow mountain avec une agence car elle est plutôt loin de la ville, mais il est possible de louer un taxi à la journée.

Arequipa et le Cañon de Colca

Arequipa est une ville qui a un petit air européen qui fait du bien dans les voyages au long court. Tout en blanc, elle inspire une certaine tranquillité et sérénité. Notre incontournable de la ville serait le couvent de Santa Catalina, avec ses rues aux couleurs ocres, une ville dans la ville. Nous avons passé un bon moment avec Arthur, un chef qui propose des cours de cuisine péruvienne. Pour se cultiver un peu, passage obligatoire par le Musée Santuarios Andinos qui retrace le parcours de chercheurs sur la culture Inca et notamment la découverte de plusieurs enfants sacrifiés (joyeux !!).

Aux alentours on a fait une rando écourtée au Cañon de Colca (possibilité de faire un trek de 2 ou 3 jours dans le canyon), on a observé des condors à la Cruz del Condor prés de Cabanaconde et visiter une cantera : lieu où ils sortent les pierres blanches typique d’Arequipa.

Transports : depuis Cusco, nous avons pris un bus de nuit. Le terminal étant éloigné, nous avons pris un taxi pour rejoindre le centre. Les prix sont affichés dehors sur un panneau au dessus des voitures qui attendent, ne vous faites pas avoir.
Arequipa – Cobanaconde : il faut prendre un taxi pour aller au terminal de bus (terminal terrestre) Puis 3 agences relient Cabanaconde ou Chivay (juste avant) : Andalucia, Reyna et Milagros. Les prix sont les mêmes mais les heures de départ différentes, compter 6h de bus environ. (à prendre en compte, durant le trajet, on passe un sommet à presque 4900 m d’altitude)

L’oasis de Huacachina

2 jours
C’ est notre point de rencontre avec Jp et Nina. On est venu pour faire l’activité principale : une sortie buggy dans les dunes et du sandboard avant de se poser sur une dune pour observer le coucher du soleil. C’était génial. A part ça, il n’y a rien à faire et l’oasis en soi n’a aucun charme, on voit bien que l’endroit est maintenu uniquement pour les touristes.

Transports : depuis Arequipa, on a pris un bus de nuit mais qui va seulement jusqu’à Ica. On s’est un peu surclassé en prenant la compagnie Cruz del Sur (sure et plus luxueuse que le reste), sauf que la clim tourne à fond et on a été malade à cause de ça. On n’a même pas profité de notre auto-surclassement. Au terminal d’Ica et on doit ensuite prendre un taxi pour rejoindre l’oasis de Huacachina (10 soles).

Paracas

2 jours
Paracas : Un port de pêche où l’on peut observer de gros pélicans attendant le retour des pêcheurs, en quête d’un peu de poisson. C’est une station balnéaire un peu vieillotte mais très agréable pour se détendre en bord de mer. Nous n’avons pas tenté la baignade avec le port juste à côté.

Ici on a fait 40km de vélo au milieu du désert, dans la réserve naturelle pour arriver à la  »playa roja ». C’est une plage où le sable est rouge, il est dû à l’érosion des falaises de roches volcaniques aux alentours. A quelques km de là on s’est reposé sur une plage avant de repartir vers Paracas. Il faisait chaud, on a eu mal aux mollets mais c’était magnifique.

Le lendemain on a pris le premier bateau qui sortait du port pour aller aux Islas Ballestas. Un complexe d’îles protégées car elles sont en repère de plus de 60 sortes d’oiseaux, des lions de mer, de crabes mais aussi des pingouins !! On était aux anges car on est arrivé juste au moment où ils se jetaient à l’eau pour aller à la pêche. Une excursion très touristique mais c’était pas cher et on a vu des pingouins !!!

Transports : 4 h de bus nous attendent depuis Ica. Plusieurs bus partent par jour, nous n’avons pas trouvé de petits bus pour y aller, donc ça sera avec Cruz del Sur.

Lima

5 jours
La capitale : une ville immense que nous n’avons pas visité dans son entièreté. Nous nous sommes cantonnés aux quartiers de Miraflores, Barranco et un bref passage dans le centre historique. C’était mignon mais pas exceptionnel.

On a bien aimé el circuito del agua : un spectacle de son et lumière sur une fontaine de nuit. Au final, à part les bons resto et faire du shopping, on a pas trouvé cette ville attractive.

Transports : encore 4 h de bus depuis Paracas. Il n’y a que trois compagnies qui font ce trajet en direct : Cruz del Sur, PeruBus et Oltursa.

Iquitos, un séjour en Amazonie

5 jours
C’était pas prévu au départ, mais on nous l’a fortement recommandé donc on s’est laissé tenter. On est donc parti quelque part dans la forêt Amazonienne.

4 jours au cœur de la jungle où pu observer pleins d’animaux, fait beaucoup de bateau pour se déplacer, marché dans la jungle, appris plein de choses sur des plantes médicinales mais aussi sur la manière de vivre des locaux. C’était vraiment intéressant et enrichissant.

Ce qu’on retiendra aussi c’est que les moustiques n’en ont rien à faire de l’anti-moustique, des vêtements amples et longs, en tout cas sur moi. A la fin du séjour, j’ai totalisé plus de 230 piqûres rien que sur les jambes…

Transports : pas d’autres choix que de venir en avion, enfin si mais ça prend plusieurs jours en bus + bateau car aucune grande route ne relie Iquitos au reste du pays. Pour la quitter c’est pareil, mais nous avons opté cette fois-ci pour le bateau pour rejoindre la frontière Colombienne. On en parle un peu plus à la fin de l’article sur Iquitos, mais cette manière de voyager est assez rapide (10h) et assez sure pour traverser une partie de l’Amazonie.

Ce qu’on retient du pays

Ce pays nous a apporté beaucoup de choses. Il est riche d’une grande diversité de paysages, de climats, de culture. On est passé par le lac Titicaca, la vallée sacrée, le désert, la capitale, la côte pacifique, la jungle et chaque fois on était dans des univers totalement différents.
On retiendra aussi que le Pérou a une gastronomie riche avec diverses influences et ça n’a fait que ravir nos papilles après un mois en Bolivie à manger principalement des féculents.

Budget pour 42 jours

Nous nous en sommes tirés à 31€/pers/jour. Cela prend en compte le Machupicchu qui est un incontournable mais qui pèse un peu dans le budget. La vallée de Cusco a un certain coup aussi en comptant toutes les ativités / sites à visiter.
C’est surtout qu’on a explosé notre budget nourriture avec la gastronomie locale… Oups !

Les spécialités culinaires

  • Papa à la huancaina : pomme de terre bouillie avec une sauce jaune typique
  • Papa rellena : boule de purée fourrée à la viande et parfois panée et frite
  • Lomo saltado : filet sauté (boeuf, porc ou alpaga), revenu dans une sauce soja/pisco avec tomates et oignons
  • Ceviche : poisson blanc juste saisi dans du citron 😍
  • Cuy : le fameux cochon d’Inde
  • Causa : plat typique de l’ouest, purée de patates avec avocat et ceviche
  • Chifa : fusion chinois Pérou
  • Pain Llachon : sorte de pain/beignet
  • Chicharrón : toute sorte de viande/poisson frite
  • Pan de papa : pain avec de la pomme de terre. Très riche mais très moelleux. Nous l’avons trouvé uniquement à Cobanaconde
  • Tres leche : gâteau de vanille imbibé de lait
  • Arroz chaufa, sorte de riz cantonais avec de la sauce soja
  • churros
  • Adobo : plat de Cusco,
  • Chicha morada : jus de mais violet
  • Pisco Sour : comme au Chili, l’alcool est un dérivé du pépin de raisin, avec un blanc d’oeuf et du citron
  • Chife : chips de banane

Petit récap :


Une réflexion sur “Pérou : notre circuit en 42 jours

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s