L’oasis de Huacachina

Amérique latine, Pérou, Voyage

Du 28 au 29 novembre 2019

Une parenthèse en plein milieu du désert.

Avec Jp et Nina, (que nous avions laissé à Cusco) on avait prévu de s’y retrouver pour faire quelques activités. On a donc fait en sorte que nos plannings concordent pour ces deux jours. Mais au final, une seule journée est bien suffisante. C’est un lieu (très) touristique, si ce n’est « réservé » aux touristes. Les seuls locaux que nous voyons sont les guides ou les personnes qui gèrent les hôtels. Ce n’est donc pas là que nous allons trouver l’authenticité du Pérou, mais on y va surtout pour retrouver les copains et s’amuser.

Pour y arriver, nous avons pris un bus de nuit depuis Arequipa avec la compagnie Cruz del Sur. Un bus haut de gamme mais dont l’air conditionné nous a donné la nausée tout au long du trajet… Nous n’avons pas pu profiter du luxe qu’il avait : écrans individuel, Plateau repas… Arrivés à Ica, il a fallu prendre un taxi qui nous a amené directement à notre hôtel.

Les couchers de soleil dans le désert.

Lorsque Jp et Nina sont arrivés, nous sommes partis à l’ascension d’une d’une de sable. Pour comparaison, la dune du Pilat est vraiment minus, on ne s’attendait pas à une telle hauteur. Ce sont les plus hautes du monde ! On arrive juste pour profiter des dernières lueurs du soleil. Le spectacle est vraiment splendide !

L’activité principale : la sortie de buggy et sandboard.

Arrivés la veille, nous avons réservé le tour directement à notre hôtel, qui le proposait (le Boulevard). Une sortie en toute sécurité car après avoir lu des témoignages mitigés je n’étais pas très rassurée.

Le lendemain à 16:00, on est prêts à embarquer. Nous sommes donc 9 et le chauffeur à monter dans un buggy. On sent de suite la puissance du moteur, mais on est bien harnachés. Sensations garanties!!! J’avoue, j’ai du abîmer un peu les tympans de Johann mais j’étais pas la seule et le moteur aussi faisait beaucoup de bruit…

Au bout de quelques virages, descentes dans les dunes, le chauffeur s’est arrêté en haut d’une dune pour nous la faire descendre en sandboard (comme du snowboard mais sur du sable). Après hésitation pour ma part, le guide nous pousse sur notre planche pour dévaler la pente à toute vitesse. C’était fou ! Puis, on a eu quelques minutes pour faire d’autres descentes avant de partir pour un spot de coucher de soleil.

On s’est bien amusé, mais on reprend le sport dès demain : des dizaines de km à vélo nous attendent à Paracas.

Pauline

2 réflexions sur “L’oasis de Huacachina

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s