MachuPicchu

Amérique latine, Pérou, Voyage

Du 8 au 10 novembre 2019

Nous décidons de faire cette visite sur 3 jours en cherchant des moyens de voir cette merveille sans que ça nous coûte 1 bras chacun. Les agences avec formules tout compris ne demande que 500-600€ par personne…
Pauline fait beaucoup de recherches pour savoir quelle solution est la plus viable financièrement et physiquement, et ses efforts ont payé ! (voir le bilan à la fin de l’article)

Nous commençons par acheter les billets d’entrée du parc à Cusco 2 jours avant la date de la visite (comme vous pouvez le constatez, nous prévoyons toujours les choses bien à l’avance). Nous voulons voir le MachuPicchu mais aussi gravir une des 2 montagnes autour. Nous « choisissons » la montagne MachuPicchu car Wainapicchu (la plus connue) est complète sur 3 mois.

Il existe plusieurs façons d’aller au Machupicchu depuis Cusco. Voici quelques options de la plus onéreuse à la moins coûteuse.

  1. les treks
  2. train – bus
  3. bus – train – bus
  4. bus – marche
  5. colectivo – taxi – marche

Nous avons opté pour la quatrième et on vous détaille tout ça :

1er Jour : Trajet Cusco – Aguas Calientes

Nous partons avec une agence juste pour faire le trajet Cusco – Hidroelectrica car c’est plus pratique et aussi cher que si on prend le colectivo et le taxi. Le trajet est assez long, nous partons à 7h45 pour arriver à 14h. Je (Johann) remarque facilement une chose : la distance entre les sièges n’est vraiment pas faite pour moi, je peux faire un massage du dos avec mes genoux à la personne assise devant de moi.
Sur la route, nous remarquons plusieurs changements. Tout d’abord la végétation qui se fait plus dense et avec des avocatiers, bananiers, papayers, manguiers en guise d’arbres fruitiers. Ensuite, lorsque l’on sort du minibus à Hidroelectrica, on sent beaucoup d’humidité dans l’air. On ne s’y attendait pas, mais le climat est subtropicale. Et les amis de toujours de Pauline, les moustiques sont de la partie !

Hidroelectrica est un point relais avec autant de restaurants que d’habitations. Il permet de nous restaurer avant faire 11km de marche jusqu’à Aguas Calientes, ville où nous passerons la nuit avant l’ascension jusqu’au MachuPicchu.

La marche est assez simple, on suit le chemin de fer qui nous mène jusqu’à notre hôtel. Mais sur la route, le temps se gâte. Il commence à pleuvoir, les nuages se font de plus en plus sombres. Nous savons que nous rentrons dans la saison des pluies qui est précoce cette année en raison du climat qui commence à se dérégler. Nous espérons juste qu’il n’y en aura pas demain…

Nous arrivons un peu mouillé à l’hôtel où nous avons une chambre qui donne sur la rivière et sa falaise. Nous avons aussi remarqués une boulangerie française, que nous ne manquerons pas de visiter demain. En attendant, on se couche tôt pour se réveiller à 4h30.

Jour 2 : Le MachuPicchu

Voici enfin le jour où nous allons pouvoir admirer cette merveille de nos propres yeux !

Nous partons de l’hôtel en direction du 1er contrôle où nous attendons 30 minutes avant de le passer. Le temps à l’air de jouer en notre faveur, pourvu que ça dure.

C’est là que commence notre ascension de 450 mètres de dénivelé sur 1,6km de parcours. Bien sûr, il y n’y a que des escaliers pour monter. Nous gardons un bon rythme car notre entrée au 2nd contrôle n’est autorisé que de 7h à 8h. Au final, nous avons mis 50 minutes (non sans effort, mais on s’est un peu chauffé, on pensait faire 1:30 d’ascension) et on est donc arrivé vers 6h45, de quoi prendre un petit déjeuner avant la deuxième étape.

Une fois le deuxième contrôle passé, nous voici sur le site du MachuPicchu ! Oui oui, nous y sommes enfin et on en croit pas nos yeux!!! Mais avant d’arpenter les ruines, nous devons encore grimper la montagne MachuPicchu. Une distance de 2km avec 600m à monter… Et comme à l’accoutumé chez les Incas, des escaliers à perte de vue! Et une question que tout le monde se pose : vu que les Incas étaient petits en taille, pourquoi la plupart des marches sont toutes hautes ? Certaines vont jusqu’à mon genou… Imaginez la galère pour Pauline! En tout cas, je n’ai jamais autant transpiré depuis le Pico de Papagayo sur Isla Grande au Brésil… L’effort est payant, après 1h20 de montée non stop, la vue est incroyable. Nous pouvons contempler le MachuPicchu du haut de la montagne ! C’est magnifique ! Nous avons beaucoup de chance car peu de temps après les nuages commencent à pointer le bout de leur nez, cachant le MachuPicchu et d’autres montagnes.

Après avoir admiré ce spectacle, nous redescendons la montagne pour visiter le site du MachuPicchu ! Comme on le dit, 1 image vaut 1000 mots. On vous laisse admirer les quelques photos que nous avons prises !

À 12h, une fois l’une des merveilles du monde parcouru, nous allons rendre une petite visite au musée MachuPicchu qui se trouve au niveau du 1er contrôle. Autant vous dire que nous marchons en mode automatique sans avoir le contrôle de nos jambes.

Après l’effort, le réconfort! On va prendre notre repas à la boulangerie française comme prévu. Nous voulions aller aux thermes pour nous délasser, malheureusement la pluie est revenue. Nous avons quand même eu beaucoup de chance de pouvoir faire le MachuPicchu sans la pluie.

Jour 3 : trajet retour + musée aux papillons

Avant de repartir, nous nous sommes arrêtés au centre de recherche des papillons. Ils étudient chaque papillon pour savoir quelle plante lui correspond (pour pondre). L’équipe s’occupe des œufs, des chenilles et des chrysalides jusqu’à l’éclosion. Les papillons de cette région ne vivent qu’environ 3 jours, au cours desquels il faut : naître, s’accoupler, pondre les œufs pour ensuite mourir.
Ils ont peu de papillons car ils étudient ceux de la région, comme le marron. Lorsqu’il a les ailes fermées, on peut observer qu’elles représentent une tête de serpent. Alors que quand elles sont ouvertes, elles font une tête de chouette. C’est leur manière de se défendre contre leurs prédateurs.

Ensuite direction Hidroelectrica pour reprendre le minibus. Le chemin se fait en partie sous la pluie avant d’arriver sur place et de manger un plat à base de pâtes, patates et riz avant de prendre la route.

Bilan de ces 3 jours

  • L’entrée sur le site : 200 soles/personne soit 53,50€, comprenant la montagne
  • le transport en bus AR Cusco-Hidroelectrica : 60 soles soit 16€
  • deux nuits d’hôtel à Aguas Calientes : 50€
  • nourriture : 30€ pour deux environ pour 3jours
  • TOTAL : 200€ pour deux, pour 3j.

L’excursion au MachuPicchu pèse dans notre budget, mais cette destination, était un incontournable dans notre tour du monde donc on ne regrette absolument pas.
C’était même un challenge de se dire qu’on allait faire une grosse partie à pieds. La première fois de notre vie à tous les deux qu’on allait marcher durant autant de temps, et sur autant de km. Au total, ce sont plus de 30 km qui nous ont bien usé les pieds mais on est plutôt fiers de nous !

À ce moment là, nous ne réalisons pas encore tout ce qui s’est passé durant ce mini périple, mais une chose est sûr, on s’en souviendra toute notre vie.

On rentre à Cusco pour faire la vallée sacrée à présent.

Johann & Pauline

Une réflexion sur “MachuPicchu

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s