Cusco – La vallée sacrée

Amérique latine, Pérou, Voyage

Du 7 au 18 novembre 2019

Après quelques jours autour du lac, on rentre vraiment dans le pays, avec la vallée sacrée. Point de départ des circuits menant au Machupicchu, Cusco est parfois laissé de côté ou pas apprécié à sa juste valeur selon nous.

Au total, on passera 12 jours dans la région dont 8 jours dans le ville et la vallée sacrée. On a commencé par une journée à la découverte du centre et achat des billets pour le Machupicchu Ensuite nous sommes partis 3 jours à la conquête de cette merveille de monde pour revenir découvrir la vallée sacrée durant une semaine.

Pour voir les détails c’est par là

Le boleto turístico (BT)

Un billet qui permet l’entrée à différents musées et sites archéologiques de la région. Il y a deux possibilités :

  • Le boleto complet comprenant l’entrée à 16 lieux, valable 10 jours
  • Le boleto partiel comprenant deux à 4 lieux valable 1 ou 2 jours.

Nous avons choisi le billet entier pour profiter au maximum du secteur.

Dans la ville

Free walking tour

Lors de notre premier jour à Cusco, nous avons fait un free walking tour au départ de la place Recogijo. Un incontournable pour découvrir la ville et ses recoins en seulement 2h30.

On est aussi passé devant la pierre aux 12 angles.

Cela nous a permis de nous repérer dans la ville au travers des différentes places et marchés. Le principal et le plus ancien est celui de San Pedro dont son bâtiment à été construit par Gustave Eiffel. Là, on trouve de tout : des jus de fruits, des souvenirs, du chocolat, des herbes médicinales, des stands de nourriture… Et comme à chaque fois, tout est bien trié par type, ce qui permet de ne pas perdre de temps à chercher ce que l’on veut.

Tester plein de resto

  • Green Point : resto végétation
  • Le buffet français : pour manger une raclette 😍. Repas de retrouvailles avec Jp et Nina que nous avions laissés à Puno.
  • Pan’tastico : Boulanger Suisse
  • Catfetin : un bar à chat 🐱
  • Un des resto chinois que l’on trouve à chaque coin de rue et que Johann à bien apprécié : les chifas, un fusión de la cuisine chinoise et péruvienne.
  • La Bodega 138 : des pizzas et des bières artisanales
  • Paddy’s Irish Pub. Apparemment le plus haut pub irlandais
  • Avocado toast and More : des recettes pleines d’avocat. Nous avons testé le hamburger d’avocat et des des pâtes sauce pesto/avocat 🤤.

Faire du yoga

En allant manger au Green point, nous avons découvert le complexe Evergreen qui propose des cours de yoga, pilates et méditation aux locaux, mais aussi aux touristes. Parfait ! On a donc découvert le pilates avec Jp et Nina et c’était bien drôle.

Visiter des musées

  • Le musée d’art Précolombien.
  • Le musée d’histoire régionale (BT)
  • Le musée d’Art populaire (BT)
  • Le musée de Qorinkancha (BT)
  • Le couvent de Qorinkancha

Après avoir fait tous ces musées, ceux du boleto turístico ne nous ont pas (du tout) convaincu. Ils semblent être inscrits pour avoir un minimum de personnes les visites.

Nous avons aussi été au centre  »Qosqo native art » (BT) pour un spectacle de danses locales. 1h, de 19:00 à 20:00, qui permet d’apprécier les différentes traditions dansées.

Visiter la vallée sacrée

Nous avons fait le choix de visiter tous ces lieux sans agences car cela nous laisse une certaine liberté qui n’y est pas avec les tour organisés.

De Tambomachay à Saqsawaman

Visiter 4 sites en une demi journée est ce faisable? Pour ceux là, pas de problèmes ils sont proches les uns des autres et se visitent rapidement. Un total de 7/8 km.
On a d’abord été jusqu’à Tambomachay en taxi (20 soles), depuis l’entrée du site Saqsawaman. Puis nous sommes redescendus à pieds par les chemins de traverse.

Tambomachay (BT) : un ancien lieu de culte où les Incas invoquaient la pluie.

Puca Pucara (BT) : situé juste en face de Tambomachay, c’est une ancienne forteresse. Son nom vient de la pierre qui a été utilisée car en Quechua, puka signifie rouge et pukara, forteresse. Depuis ce site militaire, nous avons pris un sentier à travers les quebradas pour éviter la route.

Q’enqo (BT) : ce site archéologique a été déclaré patrimoine culturel de la région de Cusco. Zig Zag en Quechua, il aurait été un lieu cérémonial, où se faisaient des sacrifices et des mommifications.

Cristo Blanco : un belvédère qui donne une vue sur tout Cusco.

Saqsaywaman (BT) : une forteresse considérée comme une oeuvre architecturale Inca.

Ce n’est pas notre circuit favori, si le temps avait été compté, sûrement que nous ne l’aurions pas fait.

Pisac (BT)

Un de nos sites coup de coeur.

Pour y aller : on a pris un colectivo depuis la rue Puputi (4soles), arrivés a Pisac 1h après, on a négocié un taxi à 20 soles pour nous amener en haut du site archéologique, soit 13km plus haut, par la route, car les ruines sont sur une colline.

Les ruines de Pisac ont un charme que l’on ne saurait décrire, des cultures en terrasse, des miradors, des sentiers qui se croisent et se recroisent. On a suivi les chemins jusqu’en bas de la colline. Au total, nous avons fait 4km pour descendre, sur une matinée, pour profiter des ruines et de la vue sur la vallée.

Un petit tour au marché et manger au Elrike’s café et c’est parti pour le retour a Cusco

De Chinchero à Ollantaytambo

On est de nouveau avec JP et Nina, donc on décide de faire une grosse journée.

Chinchero (BT) : un site archéologique construit en 1480 par Tupac Inca Yupauqui pour cultiver en terrasses. La visite se fait rapidement. Il est possible de visiter la chapelle qui est accolée aux ruines. On se rend ensuite au centre de tissage où se trouve un collectif de tisseuses. Elles tissent à même le sol, elle colorent elles-mêmes la laine ou la fibre avec des produits naturels. Un arrêt facultatif mais instructif.

Moray (BT) : un ensemble de culture en terrasse ingénieux et en forme d’amphithéâtre, découvert en 1930. Ancien lieu de recherche agronomique, on pouvait cultiver un peu de tout. Par exemple, il était possible de cultiver des avocats en bas et des pommes de terre sur les étages supérieurs. La raison est que la forme du champ permettait de créer des micros climats, ce qui gênerait une différence de température entre les étages. Il fait plus chaud et humide au centre en bas que sur les hauteurs. Les chercheurs pouvaient mesurer parfois jusqu’à 15°C de différence.

Salineras de Maras : (10 soles) un site impressionnant avec plus de 3900 bassins de sel cristallisé. Ce sont des salines en terrasse, taillées à flanc d’une quebrada (vallon encaissé) où s’écoule une rivière salée. Ce phénomène étrange est assez rare. Ici, ils récoltent 3 types de sel : de bain, de cuisine et de la fleur de sel. C’est assez spectaculaire de voir cette eau pratiquement rose, perdu au milieu des collines.

Ollantaytambo (BT) : on arrive juste une heure avant la fermeture donc on parcours les ruines jusqu’à 17:15 (on a réussi a gratter 15 min, le temps que tout le monde descende du site. Cette ancienne forteresse serait comme gardien du chemin du Machu Picchu. On a une vue sur la vallée assez lointaine.

Récap des transports de la journée :

  • Un colectivo jusqu’à Chinchero
  • Un taxi negocié a 70 soles pour aller jusqu’à Moray /salineras.
  • Rajouter 20 soles sur la note pour aller jusqu’à Urubamba
  • Un colectivo jusqu’à Ollantaytambo
  • Un taxi colectivo à 50 soles pour revenir a Cusco

Cerro Colorado / Winikunca

Unique sortie faite avec une agence du fait que ce soit loin de la ville. Il est possible d’y aller seul en partageant un taxi. Mais au final, le prix reste équivalent pour l’une ou l’autre option.

On a vraiment hésité à y aller au vu de la météo, et que l’Office de tourisme nous a déconseillé car on risquerait de ne rien voir. On se l’ai quand même tenté, ben on aurait peu être pas du. Quoi que…

Le chemin pour y arriver était vraiment beau, et la vallée, colorée. Mais le mont en lui même n’a pas les couleurs que l’on peut voir sur Instagram / les prospectus, où elles sont saturées au possible. Nous avons pu observer des nuances de Bordeaux, vert, marron, mais cela ne va pas au delà, donc 3/7 couleurs… Et ceci dit seulement le temps d’un éclaircie car nous avons la « chance » d’avoir un début de neige. Mais les quelques lamas qui sont là nous font oublier les 0°C.

Par contre, ce dont on se souviendra c’est d’avoir réussi à dépasser les 5000m d’altitude. Quelque chose qui nous paraissait impensable au début de notre voyage, nous qui n’avions jamais dépassé les 2500m/3000m ! Du coup, à cette altitude, les 30 min de montée (on a choisi le parcours court pour éviter de décéder sur le chemin de 2h…) se sont faites au ralenti. Le manque d’oxygène se fait ressentir mais on a réussi !!! On a même été jusqu’à 5039m ! Pour nous faciliter la tâche, la guide nous a donnée de l’eau florale : elle se frotte entre nos mains et on respire fort, j’ai trouvé que ça sentait l’eau de Cologne. Mais pour mettre toutes les chances de notre côté, nous avions aussi pris des feuilles de coca à mâcher et un thé de coca : on a tenté le tout pour le tout !

C’est avec cette excursion que se termine notre séjour à Cusco. Après un dernier arrêt pour acheter du chocolat noir (denrée rare depuis le début du voyage) on est prêt pour de nouvelles aventures. Maintenant, direction Arequipa, avec un changement de climat : de la chaleur, du soleil et pas de pluies !

Pauline

Une réflexion sur “Cusco – La vallée sacrée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s