Lac Titicaca – Bolivie

Amérique latine, Bolivie, Voyage

Du 27 octobre au 2 novembre 2019

Après avoir pris la fuite de La Paz, nous voici à Copacabana (en Bolivie et non sur une plage au Brésil) au bord du lac Titicaca (ne cherchez pas toutes les blagues ont déjà été faites par nos proches et familles). Le cadre est magnifique, une petite ville au bord du lac assez calme.

C’est un des emblèmes de notre voyage. Comme dit Pauline, on se représente un grand lac, comme on peut le voir dans certains livres de géographie, mais dans la vraie vie, on n’imagine pas son immensité et toutes les représentations qu’il véhicule. On s’est accordé une petite pause d’une semaine au bord de ce lac, pour reprendre des forces, mais aussi découvrir ce qui se passe autour de cet étendue d’eau. On commence donc par le côté bolivien, avant de s’attaquer au péruvien.

Pour commencer, il faut passer un bras du lac. Comment ? Un bateau pour les passagers et un autre pour le bus. Ça a mis un certains temps, mais on a pu admirer les chauffeurs de ces bateaux qui manœuvre à l’aide de long bâtons et à bout de bras. C’était assez impressionnant.

Premier soir et premier resto au bord du lac : en bonne compagnie, on a retrouvé les copains toulousains, laissés il y a une semaine à Sucre.

Le Calvaire

Cette colline porte bien son nom. Il faut monter un pente raide suivie d’escaliers. Heureusement que des bébés lamas étaient là pour nous distraire après la montée ! Nous avons admiré le coucher de soleil avec une petite bière ! Perché à 4018m, on apprécie la vue du lac à perte de vue.

Isla del Sol

Avec JP et Nina, nous commençons par débarquer au nord de l’île pour pouvoir faire une rando du Nord au Sud. Il faut savoir que l’inverse est interdit en raison des conflits entre les deux depuis 3 ans. Après quelques refus, un capitaine accepte de nous y conduire. Contrairement à ce qu’on peut penser, il y a autant de voyageurs que de locaux. Les personnes du Nord arrivent quand même à faire venir quelques touristes dans leur secteur, mais seulement le mercredi et le samedi. Pour le sud, des bateaux partent quotidiennement.

Nous tombons sur un petit hôtel en bord de plage très joli, avec une vue presque sur le lac. Pauline a perdu à pile ou face pour avoir la chambre avec vu direct sur le lac… L’hôte nous explique les trucs à faire comme des randos… ou des randos. Nous faisons sans plus tarder celle en direction des ruines au nord. L’hôtel nous réserve même un resto pour le soir dont le record d’attente pour le plat a été battu avec environ 1h10, le temps de faire quelques parties de cartes (au moins Pauline gagne un peu cette fois) ! Et puis j’ai eu droit à un petit câlin de JP, pour me remettre un peu le dis en place.

Le côté nord est assez désertique avec un paysage aride sans trop de végétations. Quand nous arrivons du côté sud de l’île, changement de décor. Paysage verdoyant et habitations en très bon état, ce qui est rare depuis notre arrivée en Bolivie. On se rend compte que le sud de l’île est beaucoup plus riche que le nord.

Depuis Challapampa, on se dirige vers le Sud par la crête de la colline. Au bout de quelques km, on rencontre une sorte de « péage » et l’homme ayant autorité, voulait nous interdire d’entrer côté sud car nous arrivons du Nord… Bref on a quand même réussi à passer et c’est le principal ! Pour nous remettre, nous avons profité d’un bon petit resto où la prise de commande a été laborieuse et marrante, jusqu’à l’addition !

Par la suite, nous avons marché jusqu’aux ruines de Pilko Kaina, surplombées de marches anciennes. On a fait nos feignants après 12,7 km de rando à environ 4000 m d’altitude, on a fait du bateau-stop jusqu’à Yumani. Puis direction le port de Copacabana avec un autre bateau.

Le saviez vous ?

Les femmes que l’on voit sur certaines photos sont des « cholas », mais plus souvent appelées « cholitas ». Majoritairement, elles vivent sur l’Altiplano : une partie du nord ouest de Argentina, l’ouest de Bolivia, une partie du nord de Chile et une partie du sud del Perú. Elles portent l’habit traditionnel, comme une forte référence et identification à la culture indigène, toujours présente dans ces pays.

Le mirador

En route pour une petite rando de 11km pour aller au belvédère de Copacabana. A l’aller nous passons par le côté lac en contre bas du mirador (malheureusement jonché de déchets plastiques en tout genre… Ce qui est toujours le cas en Bolivie) pour ensuite le rejoindre. En vrai, on a loupé l’intersection du chemin et c’est pour quoi on longe la plage. Un chien adorable fera notre guide durant tout le trajet. Arrivé là-bas, il n’y a pas de mirador à proprement parlé, juste un bout de falaise entre lac et champs. Pour le retour, nous nous arrêtons au bord du lac pour profiter de la vue tout en mangeant nos sandwichs avec le chien.

La cathédrale

Ce lieu est connu surtout pour faire des baptêmes de véhicules comme voitures, camionnettes et camions décorés pour l’occasion !! Sans oublier la bénédiction au Coca, vin rouge et mousseux !

Dernière soirée, les copains nous invitent à leur superbe hôtel pour un apéro avec vue.
On y est, dernière matinée en Bolivie avant le grand départ pour le Pérou ! Au programme, petit déjeuner copieux et achat de souvenirs. Ensuite, nous prenons le bus avec Nina et JP, une fois encore, (on ne s’en débarrassera donc jamais !!😜) pour rejoindre Puno, le côté péruvien du lac.

Johann

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s