San Pedro de Atacama

Amérique latine, Chili

Du 4/10/2019 au 11/10/2019

Une semaine intense en découvertes dans la région de San Pedro de Atacama (SPA) et son désert.

Par quoi commencer ? Déjà, on est arrivé en avion depuis La Serena pour Calama. Cette ville sert de passage uniquement pour les personnes allant à SPA et est réputée pour être assez (très) dangereuse. On a donc pris un transfert directement de l’aéroport jusqu’à SPA.

On ne s’est pas bien renseigné des choses à faire ici, mais on sait que lorsqu’on arrive, la première activité du séjour est de faire le tour des agences de voyages pour comparer les prix et les excursions proposées. On en a fait 5/6 sur les 120 de l’allée principale et ça nous a suffit pour nous rendre compte que cette région allait nous coûter cher. Ils profitent aussi de leur popularité et affichent des prix assez excessifs pour le pays (et pour nous, backpackeurs, aussi). A titre d’exemple, si l’on fait les 4 sites principaux, cela nous revient à 300€ pour 3 jours, rien que les activités… Heureusement, Johann avait vu un post d’un couple de français qui proposait de partager la location d’une voiture sur 4 jours. Et ces français sont JP et Nina, deux toulousains en tour du monde avec qui on partagera un peu plus que 4 jours… On s’est mis d’accord autour d’un verre le vendredi soir, pour commencer dès le dimanche après-midi. On a donc opté pour le partage d’un SUV. Il est possible de louer une voiture normale mais quelques fois, avec le sable ou les routes abîmées, il est préférable d’avoir de bons pneus.

A cet apéro, on a pris un pisco sour, découvert lors d’une soirée à Valparaiso. Il s’agit de l’alcool local, le pisco, avec du jus de citron, du sucre et un blanc d’œuf (pour faire la mousse). C’est bon et assez traître aussi.

04/10 : Tour astronomique

SPA est réputé pour avoir un ciel d’une rare pureté pour observer le ciel. D’ailleurs, il accueille en sa terre l’observatoire ALMA qui, en plus d’être le plus important, est le plus haut du monde. Mais il n’est accessible qu’en journée, donc si l’on veut voir les étoiles, il faut réserver avec une agence.

Notre première soirée à Atacama, on la passe donc dans les étoiles ! 20000$Ch/pers négocié avec l’agence Lithium. Rdv à l’agence et direction un endroit dans le désert, sans pollution visuelle. On est chez un particulier qui a un super télescope. Le guide commence par nous faire observer la lune, puis quelques étoiles et Saturne avec ses anneaux. On voit la planète toute petite, elle fait quelques cm dans la lunette, mais c’est la première fois qu’on la voit et on est fascinés. Le guide a un laser hyper puissant, il explique comment reconnaître les étoiles.

La deuxième partie de la soirée, est toute aussi intéressante. C’est l’heure de la séance photo. On prend donc la pause pour avoir un souvenir sur un fond étoilé. L’agence nous précise que ce sera la dernière sortie avant quelques jours. La raison est que la pleine lune approchant, elle rend l’observation des étoiles plus difficile à cause de sa luminosité. Ces nuits là, sont bien uniquement pour observer notre satellite.
Pour finir, on a même eu droit à une dégustation de mets locaux avec une boissons chaude. Ce qui était fort appréciable car la nuit, dans le désert, les températures baissent drastiquement.

Une expérience un peu hors du commun et qu’on a adoré !

06/10 : 1/2 journée

Valle del Arcoiris (vallée de l’arc-en-ciel)

Première étape de notre découverte du désert d’Atacama. La visite se fait en quelques heures. On se rend dans la vallée pour découvrir ces monts, un peu moins colorés que ceux d’Humahuaca, en Argentine, mais elle a aussi son charme. Le plus impressionnant, c’est de se balader et escalader les failles de la montagne. Sur la route, on croise des lamas !! Ça faisait longtemps. 🦙🦙🦙
On termine par la zone des pétroglyphes, dessins ancestraux, à Yerbas Buenas (3000$Ch/pers). Les dessins représentent de nombreux animaux et personnes. Il est difficile de dater exactement les œuvres, mais il semblerait qu’ils seraient vieux de plus de 10000 ans.

Cette étape, ne fait pas partie des « best of » des visites de SPA, mais on la liberté de gérer notre temps et les distances avec la location donc on en profite pour en voir plus que ce que les agences proposent.

En retrant, on tombe par hasard sur un spot de coucher de soleil au mirado de la Cordillera de Sal. De quoi bien commencé notre séjour.

07/10 : journée entière

Une journée complète avec un départ à 8:00 jusqu’au coucher du soleil et quelques kilomètres avalés avec @jp_nina_world_tour. Sans oublier, qu’avant de partir, on est passé à la boulangerie française (la franchuteria) pour acheter des viennoiseries. Et puis, JP et Nina disent chocolatines ! #sudouestreprésente, je me sens moins seule dans notre débat éternel avec Johann.

Lagunas Miscanti y Miñiques

Après 120 km et 2h30 de route, on se rapproche des hauteurs. L’accès aux « lagunes altiplánicas » est de 3000$Ch/pers, l’argent va aux communautés qui entretiennent ces espaces. Il y a des millions d’années, les eaux de la Cordillère des Andes descendaient jusqu’au Salar d’Atacama en contrebas. Mais il y a a peu prés 1 million d’années, une éruption du volcan Miñiques a interrompu la coulée des rivières et les eaux se sont stockées dans les lagunes. (minute culture)

Piedras Rojas y Laguna Aguas Calientes

L’eau qui se trouve dans cette lagune provient en majorité des nappes phréatiques et elle serait tiède à la sortie, d’où son nom. Depuis le mirador, la vue est folle. On se croirait face à une peinture avec la diversité des couleurs et l’effet miroir de l’eau. On peut apercevoir des pierres rouges en fond, uniquement depuis le point de vue. En effet, l’accès au Piedras Rojas a été fermé pour préserver le site après plusieurs dégradations (graffitis).

Laguna Tuyaito

Point le plus loin de notre circuit, à quelques km de la frontière argentine. La lagune est non incluse dans la plupart des tours organisés et pourtant l’une des plus belles vues de cette région ! L’eau est d’un turquoise éblouissant et les montagnes se reflètent parfaitement.

Laguna Chaxa

Une autre lagune, mais cette fois, pleine de flamands roses et au milieu du désert de sel d’Atacama. On peut y trouver 3 sortes de flamands, mais ils sont plus nombreux le matin, lorsque les touristes ne sont pas trop présents.
Le soleil est vraiment fort dans cette zone, l’indice UV étant souvent proche de 12/12.
On y est arrivés en fin d’aprem pour pouvoir admirer le coucher du soleil.

2500$Ch/pers entrée de la réserve

08/10 : journée entière

Aujourd’hui et demain, on partage aussi la voiture avec Candice, une autre française rencontrée grâce aux réseaux.

Valle de la Luna

Notre deuxième vallée de la Lune (la première c’est par là) depuis le début de notre voyage mais elles sont pour autant différentes. Ici, à 15km de SPA, le sable est maître parmi les roches. Les températures montent vite malgré le froid de la nuit. On alterne donc souvent entre enlever le pull ou le remettre. Bienvenue dans le désert !
Et surtout, ici, ne jamais finir une journée sans admirer un coucher de soleil.

Bon à savoir

Le ticket d’entrée, coûte 25000$Ch. Le site est accessible uniquement le matin pour les personnes qui sont sans agences de tours. Mais le billet inclus aussi l’accès au mirador « Piedra del Coyote » pour le coucher du soleil.

Laguna Cejar

Encore et toujours des lagunes. Ce qui est pourtant surprenant du fait que le désert d’Atacama soit le plus aride au monde. C’est une des plus connues et on peut même se baigner. Seul Johann et Jp ont été assez courageux. (L’eau est assez froide). Le petit + : la concentration en sel est tellement forte que l’on flotte, apparement, plus salée que la mer Morte.

Astuce

10000$Ch/pers l’entrée le matin, puis 15000$Ch l’après-midi

Ojos del salar

Ojos del salar. Ce sont deux mini lacs jumeaux dans le désert, où la route passe au milieu. On s’arrête rapidement pour les prendre en photo. Il est possible de se baigner également dans un des trous.

Laguna Tebinquinche

Celle-ci, nous ne pouvons l’observer que de loin. Interdit de se baigner à cause de présence d’arsenic … L’autre raison énoncée est la préservation des micros organismes présents dans cette lagune. L’entrée coûte 2000$Ch/pers pour passer sur un chemin aménagé afin de ne pas trop s’approcher de l’eau. Les couleurs de cette lagune sont assez dingues, peut être à cause de l’arsenic.

09/10 : 1/2 journée

Geysers del Tatio

5:00 le réveil pique un peu, mais c’est pour aller admirer un spectacle assez inattendu, où l’on trouve plus de 80 geysers fumants! On part de SPA a 5:45, juste derrière les bus des agences de voyages. Cela nous assure de prendre le bon chemin, mais aussi d’anticiper tous les trous sur la route.

Ce site géothermique est une star de la région. Situé à un peu plus de 1h30 de SPA, on arrive avec le lever du jour, c’est là qu’on peut observer leur plus haute activité. L’entrée coûte 10000$Ch/pers mais vaut vraiment le coup !

Le site est situé à plus de 4800m d’altitude, donc de préférence faites le vers la fin de votre voyage à Atacama pour limiter les effets du mal des montagnes. De plus, quand on est arrivé, il faisait vraiment froid (-7°C mais parfois cela peut aller jusqu’à-15!). On s’est réchauffé un peu près des geysers où l’eau sort à plus de 80°C, mais se gèle quasi immédiatement ; ce qui forme ces impressionnantes fumerolles de plusieurs mètres de haut.

Il y a un bassin d’eau thermale où il est possible de se baigner, donc en plus de porter des vêtements chauds, on peut apporter son maillot de bain et une serviette. Mais nous étions tous frigorifiés pour avoir le courage de se baigner ici. On préfère redescendre un peu et attendre que le soleil réchauffe un peu l’atmosphère.

Termas de Puritama

Une fois le soleil levé, direction les termes naturelles de Puritama pour se réchauffer. On a pu faire 7 bassins d’eaux thermales allant de 27 à 31°C, en bonne compagnie, avec @hike_earth et @jp_nina_world_tour. L’entrée est un peu plus chère que pour les autres sites de la région, mais on n’a pas regretté cette petite dépense. Le tout au soleil à 3500m d’altitude dans un cadre magnifique en plein air : un vrai moment de bonheur ! Sur place, on trouve des vestiaires et des casiers pour mettre ses affaires, et on peut barboter aussi longtemps qu’on le souhaite.

Astuce

le tarif baisse l’après-midi: 15 000 $Ch le matin car on peut rester jusqu’à 17:00 soit la journée entière, 9 000 $Ch après 14H, pour maximum 3h.

Autres sites à visiter

Il est aussi possible d’aller faire du sandboard (snowboard sur du sable) sur les dunes de la valle de Marte. Mais cette vallée est plus connue sous le nom de vallée de la mort du à une mauvaises traduction de touristes français. Vive l’apprentissage des langues en France !

Pukara de Quitor : une balade à pieds depuis la ville qui permet d’accéder à un ancien fort.

On aurait bien voulu aller jusqu’aux lagunas de Baltinache (Lagunas escondidas) mais l’agence de location de voiture n’assurait pas le trajet. En effet, la route serait trop endommagée. On peut s’y baigner comme la Laguna Cejar, mais avec beaucoup moins de monde.

Cette région a été un coup de cœur. La visiter avec son propre véhicule procure un sentiment de liberté qui permet de choisir son parcours. On donc profité de chaque instant de la découverte de ce désert. Et puis, on a passé une semaine dans un Airbnb génial, c’était comme à la maison, avec Miaou, la doyenne (un peu collante) tellement mignonne.

On a bien sympathisé avec Nina et JP et on a le même itinéraire donc on part réserver notre séjour organisé jusqu’à Uyuni. Plus de détails, dans le prochain article !

Pauline