Valparaiso

Amérique latine, Chili

Du 29 septembre au 2 octobre 2019

On s’imaginait la plage, le beau temps, les baignades dans l’océan. Bon pour ça, on repassera. Partis depuis Santiago, plus on avance, plus le ciel s’assombrit… On passe un tunnel et on ressort dans le brouillard. Pas de chance, puisqu’à Santiago il faisait chaud et grand soleil toute la journée (Oui, on râle mais c’est pour rendre honneur à notre patrie). Les jours suivant, on aura droit à du soleil mais avec un peu de vent. Le temps est très changeant ici, il peut faire beau et puis avoir tout d’un coup un vent glacial ou faire brouillard puis revenir au soleil. En fait il faut être habillé pour le chaud et le froid pour une même journée.

1h30 plus tard, on arrive à destination, toujours dans les nuages, au bord du Pacifique, avant de rejoindre notre Airbnb recommandé par une amie de Maé. Un appart avec vue sur les collines et l’océan, un bijou. En plus, celui qui le gère est vraiment cool et nous invite même à une soirée avec ses colocs dans la partie inférieure du bâtiment.

Valparaiso est une ville moyenne construite sur les collines qui entourent le port. Il y en a 42 mais seulement 4 principales et notre logement est sur l’une d’entre elle. Pour y accéder, des funiculaires (10) sont répartis dans le ville afin de monter sans difficulté. Le prix est dérisoire (100 ou 300 pesos pour le plus cher soit de 13 à 40cts), pour que tout le monde puisse emprunter ce moyen de locomotion.

Notre programme

3 jours sont suffisants pour faire la ville, mais plus serait nécessaire pour faire les environs.

– Faire une visite guidée en français avec Val’Optop (fonctionne au pourboire, tous les jours à 15:30). Elle dure environ 3h et Juan nous explique l’histoire de Valparaiso mais aussi celle du Chili. C’est donc une visite culturelle, historique, géologique, bref, ultra riche et intéressante. En plus, on a de la chance car on a droit à une visite privée, ce jour là, nous sommes les seuls français.

– Se balader (se perdre) dans les rues et admirer le street art. Des murs sont tagués, d’autres sont recouverts de fresques. Ici les habitants recourent aux artistes pour éviter que leurs murs / portails soient dégradés par des tags ou des dessins qu’ils n’aiment pas. Ainsi, on peut retrouver des œuvres un peu partout dans la ville.

– Monter jusqu’à la Sebastiana, une des trois maisons de Pablo Neruda (poète et politicien chilien). Ayant visité celle de Santiago, nous accédons seulement au jardin (ouvert au public) pour admirer la vue sur l’océan.

C’est l’occasion aussi de faire le tour des miradors de la ville qui offrent un point de vue à chaque fois différent sur la ville et le Pacifique.

Mon premier GIF !!

– Marcher jusqu’à la muelle Baron et apercevoir des lions de mers prenant le soleil sur une ruines, à quelques mètres de la digue. Il est aussi possible d’aller au marché au poisson, un peu plus loin, pour voir des pélicans et lions de mers se presser pour attraper le poisson plus frais jetés par les pêcheurs (astuce de Val’Optop). (Pour ce phoque, la montée a été difficile, il s’y est pris à plusieurs reprises avant de réussir à monter)

– Profiter de notre appart pour avancer sur les articles (ça prend du temps et on profite d’abord des lieux qu’on visite donc on prend du retard). C’était agréable de travailler dans ce cadre avec une vue incroyable. On serait bien resté plus longtemps mais la nuit n’est pas donné, comme tout au Chili. Le coût de la vie se rapprochait de celui en France. Ça nous change comparé a l’Argentine où on était presque les rois du pétrole.

Et voilà que s’achève déjà notre séjour côtier que l’on a vraiment apprécié.

Pauline

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s