Mendoza

Amérique latine, Argentine

Du 29 août au 5 septembre 2019

Enfin une pause !! Après deux mois (et oui déjà) de vadrouille, on ressent le besoin de se poser quelques jours sans avoir grand-chose de prévu. Enfin si, louer un appart pour avoir un semblant de chez soi. Voyager c’est vraiment une expérience de folie mais ça nous fait réaliser quelques indispensables comme avoir des repères fixes et un point d’ancrage.

Rebelote : capitale argentine du vin, on programme un tour des bodegas.

1. Enoteca : première étape. L’œnothèque est une ancienne bodega transformée en école puis en musée. L’école d’œnologie et agronomie a été déplacée à l’extérieur de la ville. Les explications autour du vin, de la récolte, de la création sont souvent semblables entre les musées et les bodegas mais chacune donne un détail différent par rapport à l’autre, ce qui nous fait apprécier et nous permet de bien ancrer les informations (pour mieux déguster par la suite évidemment). Petite particularité: le vin servi en dégustation, n’est pas disponible à la vente. Les vignes sont cultivées à coté de l’aéroport et étant donné le peu de vignes dans cette zone, ils réservent le fruit de leur récolte pour l’enoteca.
100$AR visite et dégustation.

2. Maipu en vélo. Cette petite ville en périphérie se rejoint par le train/tram. Nous avons choisi le loueur de vélo (Wine&Ride) le plus proche : à la sortie de la gare. De plus, l’offre était avantageuse : ayant des partenariats, l’entrée des bodegas était réduites et si nous n’avions pas le temps de faire toutes celles payées, on nous remboursait, on ne pouvait pas trouver mieux.

  • Lopez : à quelques mètres du loueur de vélo, nous y avons été à pieds avant de récupérer nos vélos. Bodega assez réputée, nous avons fait la visite avec une classe de lycéens déçus de ne pas faire la dégustation. On comprend leur déception !
    Visite et dégustation gratuites, 10% de réduction sur les bouteilles achetées directement à la bodega.
  • Vistande : la plus éloignée de notre parcours mais pour des raisons logistiques (boire ou pédaler faut choisir. Oups…) on l’a faite en premier. Du coup, les 15km sans s’arrêter boire un coup ont été un peu long. Ils disposent d’une terrasse avec vue sur les Andes mais à cause du Zonda (vent chaud et parfois dangereux : transporte du sable et beaucoup de chaleur), on ne verra que très peu les sommets enneigés. Mais bon, on aura droit à une visite privée de la bodega avec une guide passionnée. La visite est du coup plus libre et elle déroge à la règle en nous faisant déguster un « gran reserve » (vins les plus chers car ayant été en barrique plus longtemps) Yes !!!
    200$AR visite et dégustation
  • Maal Wines : Ils ont créé une bière « ilegal » qui s’appelle ainsi car il est interdit de produire une autre boisson que du vin dans une bodega. La raison : pour la bière (ou le mousseux), il faut rajouter du sucre, et le vin non donc il ne faut pas avoir deux productions différentes dont une contient du sucre pour enlever tout soupçon d’ajout de sucre dans le vin. Petite bodega en expansion qui construit un local spécial pour augmenter la production de bière. On est reparti avec une petite bouteille, il faut savoir se faire plaisir !
    200$AR dégustation (2 verres et 1 bière)
  • Cecchin : une des bodegas bio de la zone et elles sont encore rares. L’entrée de cette bodega se fait par les vignes, environ 1km avant d’arriver. Bon, là aussi on a acheté une bouteille… et du jus de raisin pour se donner bonne conscience !
    150$AR dégustation (3 vins et 1 pétillant)
  • Pasraï : une « olivicola » ou ferme oléicole (ou ferme fabricant des produits à base d’olives pour ceux qui n’aurait pas compris), un peu à manger pour éponger toutes nos dégustations œnologiques. On commence par une visite privée (encore une) de la fabrique d’huile d’olive. La guide nous explique tout le processus et la fabrication de l’huile qui est toujours artisanale.
    Visite gratuite si achat de produits de la ferme oléicole, donc évidemment il fallait bien des produits pour accompagner les bouteilles achetées.
  • Giol : nous n’avons pas eu le temps de le faire mais a été recommandé par la guide de l’Enoteca. C’est une ancienne bodega transformée en musée du vin, suite à la faillite des propriétaires.
    200$ l’entrée.

Voilà notre programme de la journée qui était bien chargé car nous n’avons pas pu finir ce qui était prévu (retour obligatoire des vélos avant 18h), mais on a bien profité et surtout bien pédaler (environ 30km ! #molletsenfeu).

Choses faites dans la ville :

  • Plaza Independencia
  • L’Enoteca : musée autour du vin
  • Le parque : un genre de central parc à côté de la ville. On peut monter à pied au mont gloria mais nous nous sommes juste baladé dans jusqu’au bout du parc et autour du lac. On imagine qu’au printemps ça doit être vraiment beau avec tous ces arbres en fleurs, pour notre part, nous n’avons vu que des arbres nus.
  • Manger dans des cantinas végétariennes (sorte de buffet à volonté, mais prix au poids, avec uniquement des recettes végé par contre il nous semble que les végé ne doivent pas manger le soir car pas grand chose n’est ouvert après 20h)
  • Déjeuner au Brod café : manger local c’est bien mais manger européen c’est mieux. (des fois)
  • Acheter une baguette et des chocolatines chez Brillat Savarin. On dit merci aux expat français qui permettent de retrouver un peu de chez nous à des milliers de km. En Argentine, on trouve dans tous les coins de rue des medialunas (sorte de croissant arrêté à mi cuisson pour être recouvert de glucose et remis au four, mais ça n’a que la forme d’un croissant), mais rien de vaut une pâte bien garnie en beurre !!!
  • Se promener au marché central pour acheter des produits frais ou juste admirer les couleurs des étals.

Aux alentours :

Circuit en Haut Montagne. Nous avons choisi de le faire avec une agence (Conocer Mendoza Viajes). Ils viennent nous chercher devant l’appartement et nous y ramène le soir. Départ pour une journée entière au plus près des Andes avec un guide et un chauffeur faisant quelques blagues qui permettent d’en apprendre toujours un peu plus sur l’histoire et la géo de l’Argentine.

On a commencé par le lac artificiel de Potrerillos, il a été créé pour pouvoir gérer la quantité des eaux qui descend des montagnes. Etant donné qu’il n’y a jamais (max 200mm/an) de pluie, l’état a dû trouver une solution pour pouvoir approvisionner la région en eau tout au long de l’année. Mais avec l’environnement qui part en sucette, ce lac n’arrive plus à se remplir comme avant…

Plus à l’ouest, on passe par la Valle de l’Uspallata, ancien passage de l’armée durant l’indépendance face au Chili. Pour arriver au mirador de l’Aconcagua, sommet le plus haut de l’Amérique. Aujourd’hui, toujours en croissance, il doit dépasser les 7000m d’altitude.

Plus tard, on fait un arrêt « comida » ou repas à Las Cuevas, dernier village avant le Chili. Après le repas, on a eu le droit à une dégustation des « meilleurs alfajores du monde » ! Seulement une dizaine de personnes habitent à l’année ici, la plupart, habitent plus bas et montent pour la journée pour accueillir les touristes.

On dit souvent qu’on garde le meilleur pour la fin et bien là on en a eu un exemple. Le guide a fini par nous amener à Punte del Inca, une ancienne source thermale investie par les plus riches, mais détruite par un tremblement de terre. Il reste aujourd’hui une partie, comme entourée par la pierre, considéré comme un joyaux naturel par les locaux. Et ils ont bien raison ! Les couleurs impressionnantes sont dû au souffre pour le jaune, le peroxyde de fer pour le rouge et les algues pour le vert.
D’ailleurs, l’accès au pont est actuellement fermé, mais seuls les locaux peuvent y accéder pour plonger des objets à l’intérieur qu’ils ressortent pétrifiés après quelques jours, dû à la haute concentration en souffre contenu dans l’eau. Ces objets servent de souvenirs à la vente. Le guide nous a conseillé cette méthode pour les belles-mères, je pense qu’il doit avoir un différend avec la sienne !

Voilà une semaine bien remplie à Mendoza !

Pauline et Johann

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s