Chutes d’Iguazu ou Iguaçu, on peut dire les deux.

Amérique latine, Argentine, Brésil

Du 26 juillet au 31 juillet 2019.

Jour 1:

Après avoir passé à peu près 22h dans le bus (au lieu de 18h prévu), nous voici arrivés à Foz do Iguaçu ! La clim fonctionne tout le temps et à plein régime mais nous avons bien dormi.

Changement de décor et surtout changement de température, passant de 27°C à 14°C sans compter le vent…

Nous sommes passés du côté Argentin à Puerto Iguazu pour ensuite revenir prendre le bus à Foz pour Buenos Aires. (Ça peut paraître bizarre mais lisez les préparatifs et vous comprendrez pourquoi.) Pour aller à Puerto, heureusement que les gens sont sympas parce que rien n’est indiqué. Les arrêts de bus sont juste des abris sans panneau.

On arrive dans un hôtel où la propriétaire est adorable, cuisine bien et pour pas cher mais avec une chambre un peu pourrie : l’entrebâillement de la porte entre la chambre et l’extérieur est d’environ 2 à 3 cm, une clim réversible qui fonctionnait à moitié, la porte de l’armoire qui tenait avec une ficelle, le lavabo qui est descellé, le robinet qui bouge avec juste une tige pour ouvrir ou fermer, le robinet de douche qui est ni plus ni moins qu’un robinet de jardin. Mais bon, on va pas faire les fines bouches, c’est déjà mieux que de dormir dans un bus. C’est ça aussi l’aventure !!

Sur ce, nous nous mettons en route pour trouver un distributeur et il faut savoir que tous les distributeurs argentins prennent entre 277 pesos (5,50 €) et 500 pesos (10 €) pour un retrait max entre 2000 et 4000 pesos, quand on a beaucoup de chance. Au final, on a été au casino pour retirer de l’argent sans trop de frais (2 à 5%) et en plus on a récupéré la moitié des frais ! (en jouant à la roulette 🤑)

Jour 2 :

Après avoir fais quelques courses, nous avons fait un repas sublime le midi : ravioles avec seulement 120 grammes d’oignons rouges crus… Je me suis dégoûté de l’oignon pendant quelques jours.

Après ce festin, nous sommes allés faire une balade jusqu’à la frontière entre l’Argentine, le Paraguay et le Brésil appelé aussi Plaza Hito. Nous avons admiré un magnifique coucher de soleil.

Le Rio, séparant les 3 pays

A la nuit tombée, nous avons assisté un spectacle de danse projeté sur un jeu d’eau qui faisait écran.

Après cette dure journée, nous sommes rentrés à l’hôtel pour déguster la soupe de la Abuela (la propriétaire de l’hôtel) avant de partir le lendemain pour les chutes d’Iguazu côté Argentin.

Jour 3 : Les chutes d’Iguazu côté Argentin

En route vers les chutes !! Nous prenons un bus pas trop tôt dans la matinée car il y a trop de brouillard aux chutes avant que le soleil se lève.
Une fois arrivés, nous voici partis pour une petite rando. Juste après un sentier, il y a 3 chemins principaux à parcourir que je vais vous détailler sans plus tarder.

Info du jour sur une petite guéguerre : les Argentins diront que les chutes leurs appartiennent et les Brésiliens diront qu’ils ont la meilleure vue !

Sentier vert ou sendero verde pour les bilingues :

Ce chemin relie l’entrée du parc au départ des 3 circuits. Nous avons pu découvrir pour la toute première fois des coatis. Ces petits mammifères peu farouches sont en quête perpétuelle de nourriture sur les touristes quitte à chercher des trésors directement dans leurs sacs.

Chemin inférieur ou circuito inferior.

Ce premier chemin passant par la forêt nous amène voir nos premières cascades, c’est ce qu’on peut appeler les prémices !
Les sentiers sont bien balisés et celui-ci emmène vers l’embarcadère qui va vers l’île San Martin, en plein milieu des chutes.

Chemin du diable ou circuito del Diablo:

Là on a fait nos flemmards, on a pris le train du parc qui nous amène au plus proche de la gorge du diable. THE endroit que tout le monde veut voir !

Une fois arrivés en haut, nous avons environ 1km à marcher sur des passerelles passant au dessus du Rio Iguazu pour enfin atteindre la source de ces splendides chutes !! C’est tout simplement grandiose !!! Le belvédère, perché au dessus du vide nous procure des sensations de folie !

Chemin supérieur ou circuito superior :

Juste avant de faire le dernier circuit, nous sommes tombés sur plusieurs singes trop mignons dont un qui cherchait de la nourriture en ouvrant la poubelle. Pas bête !

Nous sommes partis faire ce chemin qui est aussi en forêt mais qui sillonne une grande partie du départ de toutes les chutes d’Iguazu. C’est encore une fois splendide !!!!!! (Imaginez avec le ton de The Mask, c’est encore mieux !) Les photos parlent d’elles-mêmes !

Le tampon

Un de plus !!

Bref, après en avoir pris plein les yeux, nous sommes retournés vers la sortie du parc et on a demandé aux gardiens du parc national de nous tamponner le passeport avec le tampon du parc d’Iguazu !!

A la suite de cette belle journée nous avons pris le bus qui nous amène à Foz do Iguaçu, le côté brésilien. Pour changer des deux nuits précédentes, on s’est mis bien avec un hôtel assez confort !

Jour 4 : Les chutes d’Iguaçu côté Brésilien

Même chose qu’en Argentine, nous prenons un bus direction les chutes. L’entrée est au même prix que de l’autre côté.
Quand on arrive, on a pas le choix que de prendre un bus à l’intérieur du parc pour aller à l’unique circuit. Et en plus il est pavé, ce qui est quand même moins amusant qu’en Argentine. Il s’avère qu’on était un peu déçu de la vue (au début) outre les coatis qui voulaient une fois de plus nous taxer !

On continue jusqu’au bout la balade parce qu’on est pas venu pour rien quand même ! Au fur et à mesure, on aperçoit de mieux en mieux les chutes et on s’en rapproche même beaucoup !

Vers la fin de la balade, il y a un passerelle sur la droite menant au point de vue le plus spectaculaire du Brésil. On voit des personnes revenir un  »petit peu » mouillées… C’est donc avec les sacs protégés que nous avançons dans cette direction.

Et là… c’était vraiment ouf !!! (et très mouillé aussi) On a une vue imprenable sur les chutes !

Pour finir, on monte les dernières marches vers un spot pour une vue panoramique. Par contre, on marche sur un sol grillagé où l’on voit le vide en dessous donc faut pas trop avoir le vertige.

Après tout ça, nous rentrons à Foz do Iguaçu pour goûter une spécialité brésilienne : la moqueca ! (j’ai tanné Pauline pour l’avoir) On n’a pas été déçu, c’était vraiment super bon !! En vrai, c’est aussi pour fêter la vente de mon cabinet !!!
Bref, après s’être bien rempli le ventre, direction l’hôtel pour la dernière nuit au Brésil avant un voyage de 24h en bus direction Buenos Aires !

By Johann.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s